Luc Hoffmann (1923-2016), le fondateur

Né à Bâle (Suisse), Luc Hoffmann, petit-fils du fondateur de la société pharmaceutique Hoffmann-La Roche, aujourd’hui Roche, passionné par la nature depuis son plus jeune âge, s'oriente rapidement vers la zoologie et plus particulièrement l'ornithologie.
 
C'est dans ce contexte scientifique qu'il découvre après la fin de la Seconde Guerre Mondiale la Camargue, dont il tombe immédiatement amoureux.
 
Il acquiert en 1948 la Tour du Valat, vaste domaine au cœur de la Camargue, et y fonde en 1954 la station biologique éponyme qui deviendra rapidement une référence mondiale pour l'ornithologie,  où plusieurs générations d'écologues et de chercheurs du monde entier se succéderont. 
 
La Tour du Valat élargira au fil des ans son champ d’action et deviendra, quelques décennies plus tard, institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes.
 
Parallèlement à ses activités liées à la Tour du Valat, Luc Hoffmann laisse également un immense héritage dans le domaine de la conservation de la nature au niveau international (voir la notice biographique).
 
Luc Hoffmann s'est éteint le 21 juillet 2016 en sa résidence camarguaise, à l'âge de 93 ans.
 

Cérémonie du 19 août 2016

Une cérémonie en son hommage s'est tenue le 19 août 2016 à la Tour du Valat, rassemblant plusieurs centaines d'invités de toutes générations et nationalités, tous marqués et inspirés par l'ensemble de l’œuvre de Luc Hoffmann.
 

Hommage à Luc Hoffmann

  • Télécharger les allocutions de la journée (ci-contre)
 

Quelques dates 

En 1947, Luc Hoffmann, Docteur en biologie, acquiert le domaine de la Tour du Valat. Passionné de la nature, il se consacre à l’étude des oiseaux d’eau et du fonctionnement des écosystèmes.
En 1954, il crée la station biologique de la Tour du Valat.
En 1961, il participe à la création de WWF International dont il sera vice-président jusqu’en 1988.
De 1962 à 1969, il est directeur de Wetlands International.
De 1966 à 1969 il est vice-président de l’UICN (Union mondiale pour la conservation de la nature).
En 1985, il crée la Fondation Internationale du Banc d’Arguin (Afrique de l’Ouest).
En 1990, il est président-fondateur de la Société pour la Protection de Prespa (Grèce).