L’Index d’égalité professionnelle a été conçu pour faire progresser au sein des entreprises l’égalité salariale entre les femmes et les hommes.

 

Un index global de 84 a été déclaré par la Tour du Valat.

 

 

  indicateur calculable (1=oui, 0=non) points obtenus nombre de points maximum des indicateurs calculables
1- écart de rémunération (en %) 1 29 40
2- écarts d’augmentations individuelles (en points de % ou en nombre équivalent de salariés) 1 35 35
3- pourcentage de salariés augmentés au retour d’un congé maternité (%) 1 15 15
4- nombre de salariés du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations 1 5 10
INDEX (sur 100 points)   84 100

 

Depuis 2020 les entreprises de 50 à 250 salariés ont l’obligation de calculer et publier l’indice de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (depuis 2019 pour les entreprises de plus de 250 salariés). Seulement 53% des entreprises de 50 à 250 salariés ont répondu pour 2021 (contre 43% en 2020), la Tour du Valat en fait partie.

Pour l’indicateur « pourcentage de salariés ayant bénéficié d’une augmentation dans l’année suivant leur retour de congé maternité », la Tour du Valat obtient la note de 15/15 pour les 2 années calculées (contre 11/15 en moyenne pour les entreprises françaises). De même, pour l’indicateur de l’écart de taux d’augmentation individuelle la note obtenue est de 35/35 puisque le taux d’augmentation individuelle est en faveur des femmes.

Par contre, l’indicateur de représentation des femmes dans les 10 salariés les mieux rémunérés est de 5/10 (4/10 en moyenne pour les entreprises françaises) car la parité n’est pas respectée avec seulement 3 femmes représentées (43% des entreprises ont moins de 2 femmes dans ce groupe).

Cette sous-représentation des femmes dans la direction de la Tour du Valat, bien que moins marquée que pour la moyenne des entreprises françaises, explique également le résultat obtenu pour l’écart de rémunération. En effet cet écart est de 28% pour les cadres de plus de 50 ans, incluant les membres de la direction, alors qu’il n’est en moyenne que de 0,9% pour l’ensemble des autres catégories. A titre de comparaison en 2017, en France, les femmes salariées du secteur privé gagnaient tous postes confondus en moyenne 16,8 % de moins que les hommes pour un même volume de travail.

En conclusion la note moyenne des entreprises françaises est passée de 84 à 85/100 entre 2020 et 2021, la Fondation Tour du Valat se situe donc dans la moyenne en termes de note (84/100 depuis 2 ans) et même pour certains indicateurs dans le peloton de tête.

Sources : Ministère du travail, de l’emploi et d l’insertion, Résultats de l’Index égalité professionnelle 2021 : une bonne progression malgré la crise, publié le 08.03.2021e

INSEE 2020 Écarts de rémunération femmes-hommes : surtout l’effet du temps de travail et de l’emploi occupé. https://www.insee.fr/fr/statistiques/4514861#consulter08.03.21