Type de contrat : Stage

Date limite de réception : 31 décembre 2021

Étude des synergies entre agriculture et biodiversité en Camargue

Mots-clés : Biodiversité, Agro-écologie, Paysage

Contexte

Les milieux agricoles ont vu leur biodiversité se dégrader considérablement ces dernières années. Cette érosion de la biodiversité est en partie due à la simplification des paysages agricoles, qui a accompagnée l’intensification de l’agriculture, et qui a réduit la quantité et la qualité des habitats disponibles pour les espèces qui fréquentent ces milieux. Le récent développement des approches agro-écologiques (c’est-à-dire des systèmes de production qui s’appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes ; Altieri 2018) offre la possibilité de mieux intégrer les diverses composantes d’une exploitation agricole, et notamment d’étudier les possibilités de synergies entre bénéfices agronomiques et écologiques de certaines pratiques. Néanmoins, ces synergies vont dépendre du contexte environnemental et agricole si bien qu’un travail de recherche au niveau local est donc indispensable afin d’identifier les structures paysagères favorables à la biodiversité et à l’agriculture.

En Camargue, le lien entre les activités agricoles et la biodiversité est très fort (Mathevet 2004). D’un point de vue paysager, il existe une forte imbrication des milieux naturels (marais, sansouires, pelouses, boisements) et des milieux agricoles. L’objectif du stage est de contribuer à identifier les infrastructures agro-écologiques les plus pertinentes pour le retour et le maintien de la biodiversité (au sein et en dehors des exploitations) et ce en concertation avec la profession agricole.

Missions

Mener des diagnostics agroécologiques chez 10 exploitants à l’aide de Biodiversité Performance Tool développé par Solagro.

Analyser les données de suivi de Chiroptères (1 saison) et d’Odonates (2 saisons) sur un réseau de 45 parcelles présentant un gradient d’infrastructures agroécologiques.

Participer aux suivis oiseaux, chiroptères et odonates sur le même réseau de parcelles en appui aux techniciens de l’équipe.

Profil et compétences souhaités

  • Bac + 5 (Master ou ingénieur)
  • Connaissances en ornithologie et odonatologie souhaitables
  • Permis B obligatoire

Outils informatiques utilisés

Q-Gis, R

Structure d’accueil

La Tour du Valat est une fondation privée dédiée à la recherche et à la conservation des zones humides méditerranéennes. Fondée en 1954 par le Dr Luc Hoffmann et basée au Sambuc en Camargue, elle travaille dans les domaines de la recherche multidisciplinaire en écologie. La Tour du Valat emploie environ 65 personnes, dont une dizaine de chargés de recherche et une dizaine de doctorants/étudiants. Avec un domaine de 2 600 ha, la Tour du Valat dispose d’équipements de laboratoires, de terrains d’expériences et de bureaux au cœur de zones humides et autres habitats méditerranéens diversifiés.

Encadrement

  • Pierre Mallet, Doctorant, Tour du Valat/IMBE
  • Arnaud Béchet, Directeur de recherche, Tour du valat
  • Thomas Galewski, Chargé de recherche, Tour du Valat

Conditions

  • Durée du stage : 6 mois
  • Période : à partir de mars 2022
  • Logement au prix de 70€ par mois environ
  • Tarif préférentiel lors de repas à la Tour du Valat au prix de 3€/repas
  • Bureaux à la Tour du Valat.
  • Indemnités de stage selon la loi : environ 550€/mois

Candidature

Envoyer le dossier de candidature à [email protected] et [email protected] avant le 31 décembre 2021, avec :

– une lettre de motivation

– un curriculum vitae

Pour toute question sur le processus de soumission de candidatures, merci de vous adresser à Pierre Mallet ([email protected]).

Pour aller plus loin

Téléchargements