Désolés, la date de candidature est dépassée.

La Tour du Valat est une fondation privée dédiée à la recherche et à la conservation des zones humides méditerranéennes. Fondée en 1954 par le Dr Luc Hoffmann et basée en Camargue, elle est à la pointe dans les domaines de la recherche multidisciplinaire, l’établissement de ponts entre science, gestion et politiques publiques et l’élaboration de plans de gestion. Le principal objectif de la Tour du Valat est de changer le comportement et les décisions des gouvernements et plus généralement la société dans le bassin méditerranéen afin d’atteindre la conservation et la gestion durable des zones humides.

La Tour du Valat possède une expertise scientifique reconnue internationalement, et elle apporte des réponses pratiques aux problèmes de conservation et de gestion durable des ressources naturelles. Les projets de la Tour du Valat se déroulent en Camargue et autour du bassin méditerranéen.

La Tour du Valat emploie environ 80 personnes dont 10 chercheurs et environ 8 doctorants et accueille également sur son site plusieurs autres structures, ainsi que de nombreux stagiaires et/ou volontaires.

La Tour du Valat recrute un/une chef de projet « Science / Politique » afin de renforcer son rôle dans les réseaux internationaux et son influence sur les politiques et les pratiques de gestion durables liées aux zones humides méditerranéennes.

Le poste est proposé au sein de l’Observatoire des Zones Humides Méditerranéennes, qui collabore étroitement avec l’initiative MedWet (www.medwet.org). Ce département « Observatoire » est très dynamique et orienté à l’international. En collaboration avec différents partenaires du bassin méditerranéen, il développe des connaissances pour surveiller l’état et les tendances des zones humides méditerranéennes afin de constituer une base factuelle pour les décisions en matière de gouvernance et de gestion. Ses principaux partenaires incluent des ONG, des gestionnaires de sites et des représentants de gouvernements des pays riverains du bassin méditerranéen. Après des années d’amélioration de ses données techniques de suivis, l’Observatoire est dans une phase où il souhaite renforcer son rôle dans les réseaux internationaux et les contextes politiques (par exemple, convention Ramsar, IPBES, Objectifs de Développement Durable, Convention de Barcelone, Convention sur la Diversité Biologique, la convention sur les espèces migratrices (CMS) et l’Accord sur la conservation de la voie de migration Afrique-Eurasie (AEWA), etc.). La Tour du Valat et l’Observatoire des Zones Humides méditerranéennes en particulier, cherchent des moyens d’améliorer leur impact sur les processus politiques liés à la gestion durable des zones humides du bassin méditerranéen.

Pour cette mission, nous recherchons un/une chef de projet ouvert et dynamique, possédant une formation scientifique, pour co-développer et mettre en œuvre une stratégie visant à renforcer notre position internationale. Le/la Chef de projet devra également lancer des études scientifiques sur le suivi des dimensions sociales et économiques de la gestion durable des zones humides. Une approche Science/Action en collaboration avec des partenaires internationaux est souhaitée et la publication dans des revues scientifiques à comité de lecture est nécessaire pour assurer la crédibilité des travaux entrepris par la Tour du Valat.

Les principales tâches seront de :

  • Contribuer à la construction et à l’amélioration de la stratégie de la Tour du Valat pour influencer les décisions politiques et de gestion pour la conservation et l’utilisation durable des zones humides méditerranéennes dans l’ensemble du bassin Méditerranéen ;
  • Contribuer à des études scientifiques dans une perspective de recherche au programme scientifique de l’Observatoire des Zones Humides Méditerranéennes, dans le but de changer les politiques actuelles et les pratiques de gestion afin d’assurer la conservation efficace et l’utilisation durable des zones humides méditerranéennes.

Le poste proposé comporte une grande implication transversale avec toutes les composantes de la Tour du Valat, y compris la direction, de sorte que le/la chef de projet bénéficie de la diversité des idées disponibles au sein de l’équipe et recueille tout le soutien nécessaire dont il/elle aurait besoin pour construire et mettre en œuvre ses activités.

Ce poste permettra au candidat de développer une recherche innovante, en étant directement au contact avec plusieurs processus politiques et les décideurs de l’ensemble du bassin méditerranéen, tout en s’engageant avec les ONG dans le cadre d’importants programmes de développement durable. La participation aux coulisses de la conservation de la nature dans les processus politiques et scientifiques internationaux avec toutes ses dimensions sociogéographiques rend ce poste dynamique et d’avant-garde.

Le/la candidat(e) idéal devra :

  1. Avoir une compréhension approfondie des défis environnementaux, du contexte géopolitique et des processus politiques dans le bassin méditerranéen.
  2. Être capable de transférer ces deux expertises dans un plan stratégique d’engagement, des collaborations internationales et des produits de communication vers le grand public.
  3. Être autonome dans les études scientifiques fondées sur les sciences sociales et leur publication dans des articles scientifiques.
  4. Être capable de mobiliser des groupes de partenaires ou d’acteurs vers des objectifs communs et la mise en œuvre pratique de ceux-ci.
  5. Présenter un réel intérêt à explorer et comprendre le contexte institutionnel et culturel de la Méditerranée.
  6. Posséder une excellente capacité d’analyse et de synthèse.
  7. Démontrer d’excellentes compétences interpersonnelles et compétences en rédaction en français et en anglais pour différents publics.

Le/la candidat(e) possède :

  • Un doctorat ou un diplôme équivalent / une expertise dans deux domaines : relations internationales / sciences politiques et sciences environnementales.
  • Une forte affinité avec les acteurs ou les méthodes de recherche basées sur l’action dans un contexte international ;
  • Un intérêt démontré pour la recherche appliquée et la conservation ;
  • Une expérience de travail réussie dans un domaine pertinent d’au moins 3 ans.

Les compétences suivantes sont également recherchées :

  • Connaissance des problèmes liés à la conservation des zones humides ;
  • Maîtrise des langues autres que le français et l’anglais, y compris l’arabe, l’espagnol, …
  • Une capacité à travailler en d’équipe ;
  • Bonnes compétences d’auto-organisation.

Rémunération mensuelle : 2500 – 3150 € brut selon expérience (convention CCNA)

Lieu de travail : Tour du Valat, Le Sambuc, Arles, France, avec de fréquents déplacements internationaux, en particulier dans le bassin méditerranéen.

Prise de poste à partir de mars 2019

Comment postuler :

Envoyer le dossier de candidature à Florence Daubigney (e-mail) (ref: TdV-2018-OZHM) avant le 6 janvier 2019, avec :

  • Une lettre de motivation ;
  • Un curriculum vitae ;
  • Une liste de publications ;
  • Une proposition de programme de recherche (2 pages max) ;
  • Un plan de travail pour la première année
  • Les noms et coordonnées (avec adresses e-mail) de trois références, dont un employeur récent.

Les candidats présélectionnés seront convoqués pour un entretien début février 2019. Une courte présentation de leurs recherches et de leur proposition de programme devra être faite devant le comité de sélection. Les frais de déplacements pourront être remboursés sur demande.

Pour toute question sur le processus de soumission de candidatures, merci de vous adresser à Florence Daubigney (e-mail).

Pour aller plus loin