Type de contrat : CDI

Date limite de réception : 31 janvier 2023

Vue aérienne des Sablons dans les anciens salins © Jean E. Roché

La Fondation Tour du Valat est un institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes créé il y a plus de 65 ans par Luc Hoffmann. Ses activités sont déployées avec le souci constant de réconcilier l’humanité et la nature. Convaincue que la préservation des zones humides ne sera possible que si activités humaines et protection du patrimoine naturel vont de pair, la Tour du Valat développe depuis de nombreuses années des programmes de recherche et de gestion intégrée qui favorisent les échanges entre utilisateurs et scientifiques des zones humides, mobilise une communauté d’acteurs et promeut les bénéfices des zones humides auprès des décideurs et des acteurs socio-économiques.

La Tour du Valat emploie environ 70 personnes, ainsi qu’une vingtaine de services civiques, volontaires européens, thésards. Elle héberge également plusieurs autres structures (Associations, service de l’OFB).

La Tour du Valat recrute un.e Chef.fe de Projet Junior « morphodynamique du littoral et changement climatique »

Contexte

Dans le cadre du développement de son activité, la Tour du Valat ouvre un poste de Chef.fe de Projet Junior « morphodynamique du littoral et changement climatique ». Placé.e au sein de l’équipe Programme de la Tour du Valat, le.a chef.fe de projet joue un rôle clé dans les activités de conservation, de restauration et de gestion des zones humides méditerranéennes côtières, en apportant son expertise sur l’interface de ces milieux avec la mer, et dans le rôle qu’ils peuvent jouer dans l’adaptation du littoral aux effets du changement climatique.

 Descriptif du poste

Le.a chef.fe de projet élabore et met en œuvre des projets visant à mieux comprendre les processus biophysiques qui régissent le fonctionnement des écosystèmes côtiers, deltaïques, lagunaires et estuariens. En se basant sur cette connaissance améliorée, il.elle propose des modalités de restauration ou de gestion intégrée et raisonnée de ces milieux dans un contexte de changement climatique (élévation du niveau marin, événements extrêmes, etc…). Il.elle intégre dans ses propositions le rôle de ces milieux dans la réduction des risques en zone littorale (atténuations des risques de submersion, d’érosion, de salinisation, …) et de leurs conséquences pour la biodiversité et les activités humaines.

Le.a chef.fe de projet travaille en collaboration avec les équipes de botanistes, ichtyologues et ornithologues de la Tour du Valat pour intégrer les enjeux de biodiversité à ses projets.

Ses missions impliquent un fort volet de modélisation hydrosédimentaire côtière et lagunaire.

En étroite collaboration avec 3 ingénieur(e)s et 1 technicienne de la Tour du Valat, et avec des universités et entreprises partenaires, les missions du.de la chef.fe de projet nécessiteront également qu’il.elle:

  • Elabore des campagnes de mesures de houle, de courantologie et de transport sédimentaire, et participe à leur mise en œuvre et au post-traitement informatique des données acquises (analyse des spectres de houles, etc…).
  • Elabore des campagnes de suivis des dynamiques du littoral (évolution du trait de côte, de systèmes dunaires, de la végétation) et participe à leur mise en œuvre (outils SIG, campagnes de mesures sur le terrain par drones, DGPS, etc…).
  • Elabore et mette en place des expérimentations pilotes d’atténuation du risque, faisant intervenir des opérations de restauration des milieux naturels, ou des techniques d’ingénierie écologique (ex. atténuation de la houle ou de l’érosion par des dispositifs mimant les herbiers).

En plus de projets réalisés à des échelles locales, les connaissances du.de la chef.fe de projet lui permettent sur le moyen terme de collaborer avec les équipes de la Tour du Valat sur des projets considérant l’ensemble de la méditerranée comme échelle spatiale, avec un focus sur la dynamique d’évolution (perte, conversion en d’autres types de milieux, migration à l’intérieur des terres etc.) des milieux naturels côtiers en réponse à la montée du niveau marin et les conséquences attendues sur la biodiversité en Méditerranée.

Le.a chef.fe de projet est responsable pour les projets dont il.elle a la charge / qu’il.elle a monté :

  • Du suivi budgétaire,
  • De la communication autour des projets, en lien avec l’équipe Communication de la Tour du Valat
  • Du reporting : rédaction des rapports périodiques, intermédiaires et finaux, etc.

Son travail s’inscrira dans le cadre de programmes de recherche intégrés,
développés en partenariat notamment sur financements privés, régionaux, nationaux, ou
européens; ainsi que dans le cadre de projets d’ingénierie ou d’expertise réalisés majoritairement en méditerranée.

Profil et compétences générales

Indispensables :

  • Bac+5 (Ingénieur, Master 2) en hydraulique maritime, risques côtiers, géomorphologie du littoral (incluant les systèmes lagunaires), gestion et développement durable du littoral.
  • Très bonne connaissance de l’hydrodynamisme (courants, houles, …) et de la dynamique sédimentaire associée.
  • Très bonnes connaissances en géomorphologie du littoral (évolution du trait de côte, des systèmes dunaires, des barres sableuses marines, etc.)
  • Très bonnes connaissances dans la caractérisation des risques côtiers (submersion marine, érosion du littoral, salinisation des milieux côtiers)
  • Connaissance des techniques d’aménagement du littoral, notamment celles se basant sur le concept des « solutions fondées sur la nature ».
  • Anglais courant.

Constituerait des atouts 

  • Connaissances des principales espèces végétales aquatiques et terrestres caractéristiques des zones humides côtières méditerranéennes (espèces d’herbiers, etc.)
  • Bonnes connaissances du contexte réglementaire en zone littorale, notamment vis-à-vis des risques et des statuts de protection des zones naturelles. Intérêt pour le champ des politiques publiques de protection du littoral et d’adaptation au changement climatique.
  • Une première expérience professionnelle (bureau d’étude, université, …)

Compétences techniques

Indispensables :

  • Une forte appétence pour la modélisation est nécessaire. En particulier, une bonne connaissance des outils de modélisation de l’hydrodynamique, de la propagation de houle et de la dynamique sédimentaire côtière est indispensable (ex. chaînes de modélisation TELEMAC, MIKE, ou DELFT, XBeach, etc.)
  • Une bonne connaissance des techniques de mesure in-situ de la courantologie, des houles, des flux sédimentaires, est également nécessaire, ainsi que des techniques d’analyse de ces données (analyse de spectres de houle, etc…).
  • Bonne connaissance des outils SIG (Qgis, ArcGIS, etc…)

Aspects pratiques

 Le.a Chef.fe de Projet est placé(e) sous la supervision d’Olivier Boutron, coordinateur du thème « Dynamique des Zones Humides et Gestion de l’Eau ».

 Contrat à durée indéterminée à temps plein, après période d’essai de 3 mois, renouvelable une fois. Statut cadre.

Rémunération : Groupe H ou H+ selon la convention collective ECLAT, soit 2800 € à 3200 € brut mensuel, selon expérience professionnelle.

Lieu de travail : Tour du Valat, Le Sambuc, 13200 Arles, France, avec des déplacements nationaux et internationaux, en particulier dans le bassin méditerranéen.

Télétravail possible 2 jours par semaine.

Date de début : prise de poste entre mai et juillet 2023.

Avantages : mutuelle, repas de qualité (bio, local…) à la cantine, pris en charge à 70% par l’employeur, prise en charge de l’abonnement transports en commun locaux à hauteur de 60%, cadre de travail unique au cœur de la Camargue.


Comment postuler :

Envoi des candidatures à Johanna Perret : [email protected]
(Référence à indiquer : «TdV 2023 Chef.fe projet littoral Nom candidat») avant le 31 janvier 2023, comportant :
• Une lettre de motivation
• Un curriculum vitae
• Deux contacts de référents

Les candidat.e.s présélectionné.e.s seront convoqué.e.s pour un entretien sur le site de la Tour du Valat le lundi 13 mars 2023.

Pour toute question sur le processus de soumission de candidatures, merci de vous adresser à Johanna Perret : [email protected]

 

 

Pour aller plus loin