- Tour du Valat - https://tourduvalat.org -

Appel à la protection des zones humides sur la péninsule d’Erimitis

L’Alliance méditerranéenne pour les zones humides [1] incite le gouvernement grec à protéger les zones humides sur la péninsule d’Erimitis et à adopter des mesures de conservation en accord avec les lois internationales, européennes et nationales.

© Erimitis.gr

La péninsule d’Erimitis, localisée au nord-est de l’île de Corfou en Grèce, présente un paysage naturel avec un environnement sauvage et riche en biodiversité. Ses zones humides côtières abritent une grande diversité d’espèces et d’habitats, y compris des espèces protégées par la directive Habitats et la directive Oiseaux de l’UE. Localisé sur le corridor de la mer Ionienne pour les populations d’oiseaux migrateurs, Erimitis représente un site de halte vitale pour ces oiseaux.

Erimitis n’est pas uniquement un refuge pour la faune, mais aussi pour les habitants de Corfu. Les activités comme l’écotourisme, la voile et la randonnée apportent des avantages économiques importants et durables aux Corfiotes qui ont appris à vivre en harmonie avec leur environnement.

Cependant cette harmonie risque d’être perturbée par le projet Kassiopi, qui a pour objectif de construire un centre touristique sur Erimitis. Le projet comprend la construction d’hôtels, une dizaine de villas, des immeubles résidentiels et une marina sur ce site qui, jusqu’ici, était naturel et intact.

Le projet a rencontré une certaine résistance de la part de l’Alliance méditerranéenne pour les zones humides [1], la municipalité du nord de Corfu, le conseil local de Sinies, les résidents et toutes les organisations environnementales locales. Une lettre écrite par 15 des organisations de l’Alliance méditerranéenne pour les zones humides [1] a été envoyée le 10 octobre au Premier ministre grec pour faire part de leurs préoccupations et pour solliciter l’annulation du projet (cf. la lettre en téléchargement plus bas).

La disparition des zones humides côtières entrainerait la perte des services écologiques qu’elles fournissent, tel que la régulation de la qualité d’eau, la réduction de l’érosion du sol, la protection contre les risques naturels et la capacité d’héberger une biodiversité importante. La perte de ces services exercerait une pression sur Erimitis et ses alentours. La pollution lumineuse, sonore et de l’eau augmenterait, ce qui affecterait non seulement la faune et les écosystèmes mais aussi la qualité de vie des habitants.

L’Alliance méditerranéenne pour les zones humides [1] incite le gouvernement grec à protéger ces habitats et d’adopter des mesures de conservation en accord avec les lois internationales, européennes et nationales.

 

L’Alliance méditerranéenne pour les zones humides, établie en janvier 2017, regroupe à ce jour 27 membres de l’ensemble du bassin méditerranéen, œuvrant à la protection de ces écosystèmes essentiels pour la biodiversité et les populations (en savoir plus [1]).

Contact : Lorena Segura [2], Tour du Valat (e-mail [3])