- Tour du Valat - https://tourduvalat.org -

Deux séminaires proposés exceptionnellement ce lundi

Lundi 18 avril la Tour du Valat proposera exceptionnellement deux séminaires . La séance commencera donc à 10h30

En premier lieu Anne-Sophie DEVILLE et Jean-Paul RULLMANN présenteront un séminaire intitulé : ” Conséquences de la reconversion des salins sur la distribution spatio-temporelle d’Artemia spp et la répartition du Flamant rose (Phoenicopterus roseus) en Camargue.”

Les salins sont des zones de productions majeures d’une large gamme d’invertébrés aquatiques qui constituent une source de nourriture essentielle pour plusieurs espèces d’oiseaux à forte valeur patrimoniale.

Dans les salins de Camargue, les bassins de faible profondeur et de salinité faible à moyenne abritent une faune d’invertébrés benthiques diversifiée présents tout au long de l’année. Par ailleurs, durant l’été, des populations d’Artemia spp. de très forte densité se développent dans les bassins de fortes salinités (comprises entre 70 et 270 g.l-1). Ces crustacés branchiopodes sont indispensables à la reproduction du Flamant rose (Phoenicopterus roseus) et du Goéland railleur (Larus genei).

Mais en Camargue (comme dans de nombreuses autres zones géographiques) une partie importante de l’activité salinière a été récemment arrêtée, modifiant sur de vastes surfaces la gestion de l’eau et sa salinité, entraînant ainsi un impact potentiellement important sur les communautés d’invertébrés présentes.

Si ces communautés d’invertébrés et d’oiseaux ont été assez bien décrites qualitativement, on connaît très mal les facteurs physico-chimiques et météorologiques limitant le développement et la distribution spatiale des communautés des invertébrés-proies et la relation entre cette répartition et celle des oiseaux. Or la connaissance de ces mécanismes est primordiale pour anticiper les conséquences futures de la modification du site et pour contribuer efficacement à la conservation des espèces.

Ce travail fait l’objet de deux thèses complémentaires qui ont débuté fin 2010. L’une des thèses s’attache à comprendre la distribution des invertébrés dans les salins à différentes échelles spatio-temporelles et suivant différents paramètres physico-chimiques. La seconde étudie la répartition du Flamant rose en Camargue en fonction des besoins énergétiques de l’espèce, de la ressource disponible, des facteurs climatiques et des facteurs comportementaux (effet de dominance, âge, qualité, contribution démographique).

Un autre séminaire sera présenté par : Richard Stillman (Professeur et Chercheur à l’Université de Bournemouth) intitulé : “Using individual-based ecology to advise the conservation of coastal birds”.

Conservation objectives for coastal birds are often measured in terms of population size. To advise conservation, methods are needed to predict the effect of environmental change on either population size, or a demographic rate (e.g. mortality) that determines population size. I will describe research that has been designed to produced such predictions. The research framework is individual-based ecology, which views ecological populations as systems with properties (e.g. population size) that arise from the traits (e.g. decisions, behaviour, physiology) and interactions of the individuals within the populations. The link between individuals and populations is made through individual-based models (IBMs). I will describe: (i) how the approach has been developed and tested; (ii) the range of issues to which coastal bird IBMs have been applied; and (iii) the wider applicability of the approach and the steps needed to apply it to new systems.