Initiative 4 : Protection des zones humides littorales, des bénéfices économiques indéniables

La protection des zones humides apporte des bénéfices économiques directs et indirects très importants, comparativement aux coûts engendrés par leur dégradation.

Telle est la principale conclusion d’une étude menée récemment par le think-tank VertigoLab pour le compte du Conservatoire du littoral, dans le cadre de l’évaluation de la stratégie d’acquisition foncière de l’organisme public à l’horizon 2050. Plusieurs sites de l’Hexagone ont servi de cas d’étude, dont certains en zone littorale méditerranéenne tels que l’étang de Thau dans l’Hérault, la vallée de l’Argens et le littoral des Maures dans le Var, et le sud de la Corse.

Compte-tenu des limites inhérentes aux méthodes actuelles d’évaluation économique des services rendus par la nature, cette étude démontre cependant clairement les bénéfices à protéger les zones littorales, tant en termes d’attractivité des territoires, notamment touristique, que de fonctions écologiques rendues par des espaces naturels et qui peuvent directement profiter aux Hommes et à leurs activités.

Mentionons ainsi, pour ce qui concerne les espaces littoraux, les fonctions de protection contre l’érosion marine ou de régulation des risques d’inondation et de submersion, qui  sont mal assurés, ou de façon bien moins efficace, par des zones côtières dégradées.

En savoir plus sur le site du Pôle-relais lagunes méditerranéennes (cliquer ici)

Contact : Nastasia Keurmeur, VertigoLab (e-mail)