Publication du rapport d'activités 2015 du site des étangs et marais des salins de Camargue

Le site des Étangs et marais des salins de Camargue a été transféré entre 2008 et 2012 au Conservatoire du littoral. Ce territoire de 6500 ha, cédé par la Compagnie des Salins du Midi, est situé sur les communes d’Arles (secteur de Salin-de-Giraud) et des Saintes-Maries-de-la-Mer. Il comprend d’anciens salins (5400 ha) et les marais du Vieux Rhône (1100 ha).

La gestion du site a été confiée par convention au Parc naturel régional de Camargue, qui assure une mission de gestionnaire coordinateur dans le cadre d’une co-gestion partenariale avec la Tour du Valat et la Société Nationale de Protection de la Nature. Cette convention de co-gestion fixe pour le site, les grands objectifs de gestion suivants :

  • Le rétablissement d’un fonctionnement hydrologique plus naturel, incluant la reconnexion avec les hydrosystèmes alentours (Vaccarès, mer, canal du Japon),
  • La reconstitution des écosystèmes littoraux caractéristiques des lagunes littorales méditerranéennes et des fronts de mer sableux,
  • Le maintien ou l’augmentation de la capacité d’accueil des oiseaux d’eau coloniaux.
  • La mise en oeuvre d’une gestion adaptative à l’élévation du niveau de la mer, notamment au travers d’un retrait maîtrisé et progressif du trait de côte dans les secteurs soumis à l’érosion.
  • L’intégration des problématiques économiques locales, notamment la situation de Salin de Giraud, en veillant à offrir des possibilités de découverte et de diversification économique douces et respectueuses des objectifs du Conservatoire et des autres partenaires de la gestion.

Parmi les faits marquants présentés dans le rapport d’activité 2015 :

  • La réalisation des travaux hydrauliques prévus dans le cadre du projet européen LIFE+ MC-SALT et d’un partenariat avec le WWF-France : restauration d’une connexion entre les anciens salins et la Réserve naturelle nationale de Camargue, reconstitution d’un axe hydraulique pour favoriser les entrées d’eau de mer
  • La construction d’un nouvel îlot de nidification pour les flamants roses et une importante reproduction à l’étang du Fangassier avec 13000 couples et près de 7500 jeunes à l’envol, soit la meilleure productivité sur le site depuis 2005.

  • Le retour d’importantes colonies de laro-limicoles nicheurs, incluant goélands railleurs et sternes hansels.
  • La finalisation d’un projet de concertation avec les habitants de Salin-de-Giraud, soutenu par la Fondation de France, qui a permis de définir des parcours de découverte guidés à cheval et en vélo sur le site.
  • La fermeture réussie de la plage de la Comtesse à la circulation motorisée et au stationnement des véhicules.
  • L'obtention du Prix Pôle-relais lagunes méditerranéennes récompensant la gestion adaptative vis à vis du changement climatique lors du festival "refaisons le climat" en septembre à Montpellier, puis la présentation de ce projet à la COP 21/ Paris Climat 2015 en décembre (plus d'infos).

 

Vous pouvez télécharger le rapport ci-contre.

 

Photo : chantier de construction de "faux-nids" en décembre 2015 sur le nouvel îlot flamants du Fangassier (© J. Roché)