Sélectionner un projet :

Modélisation temporelle et spatiale des effectifs de vertébrés et de pathogènes

Responsable : Jocelyn Champagnon (voir son cv)

Contexte: 

Cet axe de recherche s’intéresse à prédire la répartition spatiale et temporelle des espèces et des agents pathogènes en fonction de la dynamique des paysages. Il est complémentaire de l’axe « Modélisation » du département Écosystèmes (voir ici).

Activités: 

Projet 3A : modélisation de la distribution spatio-temporelle du Flamant rose

L'objectif est d’évaluer comment les changements environnementaux associés à la restauration des étangs et marais des salins de Camargue affecteront la dynamique de la population de flamant roses en Camargue, et plus largement la persistance des populations de flamants en Méditerranée.

Nous nous appuyons sur les scénarios d’évolution des niveaux d’eau et de salinité des étangs, développés par l'équipe « Hydrologie » de la Tour du Valat, pour prédire la distribution et la dynamique des flamants roses localement et dans l’ensemble de la Méditerranée.

Projet 3B : modélisation de la distribution spatio-temporelle des vertébrés

Les efforts de suivi de la biodiversité des zones humides se concentrent

(1) sur la Camargue, pour laquelle les données issues de protocoles standardisés tels que les comptages d'oiseaux d'eau hivernants ou qui s'y reproduisent serviront à alimenter les observatoires de la biodiversité, et

(2) sur la région méditerranéenne, où l'appui au réseau Oiseaux d'eau en Méditerranée permet, entre autres, l'amélioration de la qualité des données des comptages hivernaux des oiseaux d'eau. Ces dernières contribuent à mieux évaluer l'évolution des populations d'oiseaux et le statut de la biodiversité dans l'ensemble du bassin, en partenariat avec Wetlands International et l'Observatoire des zones humides méditerranéennes (en savoir plus : pages Facebook de l'Unité de soutien technique à l'initiative africaine de l'AEWA et du réseau Oiseaux d'eau Méditerranée).

Projet 3C : modélisation de la dynamique des agents pathogènes (virus)

Il s’agit de modéliser la dynamique spatiale de la persistance des virus de la grippe aviaire dans l’hydrosystème camarguais pendant l’hiver. Pour cela nous utilisons les modèles hydrologiques existant, en les alimentant par les données d’abondance des canards hivernants dans les différents marais, les taux d’infection chez ces canards à d’autres périodes, et la persistance du virus de la grippe dans l’eau en fonction des conditions environnementales.

Cette collaboration avec le Département écosystèmes nous permet de cartographier le risque de présence de la grippe aviaire dans l’hydrosystème Vaccarès à tout moment.

Le développement de cette approche innovante sera appliqué lors d’une seconde étape à d'autres agents pathogènes, tels que les bactéries résistantes aux antibiotiques.