Le rôle de la Tour du Valat

Les recherches et le programme de surveillance en Camargue

En Camargue, deux équipes travaillent en coordination pour suivre les grippes aviaires :

  • Depuis 2003, la Tour du Valat mène un programme de recherche à long terme, en collaboration avec l'Institut Pasteur et le GEMI-CNRS, dont l'objectif est d'étudier toutes les souches de grippe aviaire circulant chez les oiseaux sauvages.
  • Un réseau national de surveillance de la souche H5N1 hautement pathogène a parallèlement été mis en place à la demande de la Direction de l'Agriculture. Il est piloté par l'Unité de Suivi Sanitaire de l'ONCFS

Pour ces suivis, deux méthodes sont utilisées : des captures de canards sauvages en hivernage (de septembre à mars) et d'oiseaux en migration (passereaux, laridés...) (de mars à juin) et des prélèvements sur des oiseaux tués à la chasse. Les prélèvements sont effectués sur les fientes qui sont la principale voie de la transmission – le virus affectant les cellules de l’intestin.

Chaque semaine des dizaines d'échantillons seront ainsi analysés tout l'hiver et au cours du printemps. Les milliers de prélèvements effectués en Camargue et analysés par l'Institut Pasteur se sont avérés négatifs au virus H5N1.
 

Photo: 

Nasse servant à la capture des canards
Nasse servant à la capture des canards
Prélèvement de fiente
Prélèvement de fiente
Ilot sur lequel les chercheurs ramassent les fientes
Ilot sur lequel les chercheurs ramassent les fientes
Envoi des prélèvements à l'Institut Pasteur
Envoi des prélèvements à l'Institut Pasteur