Disparition de Luc Hoffmann

Une vie dédiée à la nature

La Tour du Valat vient de perdre son père fondateur, et toute la communauté des défenseurs de l'environnement l’un de ses plus fervents acteurs.

Luc Hoffmann s'est éteint paisiblement le 21 juillet en sa résidence camarguaise, à l'âge de 93 ans.

Né à Bâle (Suisse), Luc Hoffmann, petit-fils du fondateur de la société pharmaceutique Hoffmann-La Roche, aujourd’hui Roche, passionné par la nature depuis son plus jeune âge, s'oriente rapidement vers la zoologie et plus particulièrement l'ornithologie. C'est dans ce contexte scientifique qu'il découvre après la fin de la Seconde Guerre Mondiale la Camargue, dont il tombe immédiatement amoureux.

Il acquiert en 1948 la Tour du Valat, vaste domaine au cœur de la Camargue et y fonde en 1954 la Station biologique éponyme, qui deviendra rapidement une référence mondiale pour l'ornithologie, et où plusieurs générations d'écologues et de chercheurs du monde entier se succéderont. La Tour du Valat élargira au fil des ans son champ d’action et deviendra, quelques décennies plus tard, institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes.

Parallèlement à ses activités liées à la Tour du Valat, Luc Hoffmann laisse un immense héritage dans le domaine de la conservation de la nature.

Parmi ses multiples accomplissements citons ainsi la participation à la création du Fonds Mondial pour la Nature (WWF), l’initiation de la Convention de Ramsar, premier traité international portant sur l’environnement et le seul à ce jour consacré à un écosystème particulier : les zones humides. Il a également joué un rôle déterminant dans la création et la gestion à long terme de plusieurs zones protégées de première importance en Europe (Doňana en Espagne, Hortobágy en Hongrie, Prespa au carrefour des frontières grecque, albanaise et macédonienne …) et en Afrique (Banc d'Arguin en Mauritanie). Il fut également à l’origine de l'association Takh pour la réintroduction du cheval de Przewalski en Mongolie. En 1994 il crée la Fondation MAVA, acteur majeur de la philanthropie environnementale.

Luc Hoffmann en Iran en 1971, à l'occasion de la signature de la Convention de Ramsar

Luc Hoffmann, figure emblématique et respectée de l'écologie, a de tous temps été mu par l'avidité de connaître et de comprendre le fonctionnement de la nature, par l'impérieuse nécessité de transmettre ces savoirs pour qu'ils soient partagés et qu'ils irriguent une conservation effective. Guidé par une vision humaniste de la conservation de la nature, qui ne se fasse pas contre les hommes, mais avec eux, son engagement n’avait d’égal que sa modestie.

Mais son héritage le plus important est probablement cette communauté d’hommes et de femmes qui ont mis leurs pas dans les siens, qui partagent la même vision, les mêmes valeurs et qui tissent, en Camargue, dans le bassin méditerranéen et bien au-delà, les liens d’une réconciliation de l’homme avec la nature.

Les obsèques auront lieu en Suisse dans l’intimité familiale.

Contact presse :
Tour du Valat, Coralie Hermeloup, 04 90 97 28 70
hermeloup@tourduvalat.org

Photo © Hervé Hôte - Agence Caméléon

Photos: 

Luc Hoffmann, l'homme qui s'obstine à préserver la Terre
Luc Hoffmann, l'homme qui s'obstine à préserver la Terre

Téléchargements :