Actu 4 : La Tour du Valat activement impliquée dans les projets européens SWOS et Ecopotential

Une réunion commune aux deux projets européens SWOS (Satellite-based Wetland Observation Service) et Ecopotential s’est déroulée du 16 au 18 janvier 2017 à la Tour du Valat en Camargue, en présence d’une quarantaine de partenaires venus pour l’occasion de toute l’Europe, ainsi que de plusieurs membres de l’équipe de la Tour du Valat.

Ces deux projets, financés par l’Union européenne dans le cadre du programme de recherche Horizon H2020, ont une finalité générale similaire : valoriser au mieux les données de télédétection pour documenter les changements d’état des écosystèmes, et des services qu’ils rendent.

Ils mettent à profit les plus récentes données d’observation de la Terre, obtenues notamment grâce au programme satellitaire Sentinel mené depuis 2008 par l’Agence spatiale européenne (en savoir plus). Ainsi, les lancements de Sentinel-1A (radar) en avril 2014 et de Sentinel-2A (13 bandes spectrales) en juin 2015 ont nettement amélioré la quantité et la qualité des données de télédétection gratuites depuis l’espace, permettant de bien documenter la dynamique d’inondation des zones humides méditerranéennes. Le satellite Sentinel-3A lancé le 16 février 2017 sera également mis à profit prochainement pour le suivi de la qualité de l’eau. Les séries temporelles du programme Landsat, quant à elles, demeurent utiles pour les suivis historiques dans le cadre des deux projets.

Ecopotential, un projet pour mieux comprendre le fonctionnement des écosystèmes européens

Le projet Ecopotential réunit 47 partenaires pour un budget de 15 M€, majoritairement issus de l’Union européenne mais aussi d’Israël, d’Australie et d’Afrique du Sud. Son objectif est de renforcer la compréhension du fonctionnement des écosystèmes et des facteurs menaçant leur intégrité et les services qu’ils fournissent aux sociétés, afin de développer des outils performants pour assurer leur suivi (en savoir plus). Pour y parvenir, ce projet de quatre ans (2015-2019) s’appuie sur 22 aires protégées (parcs nationaux, réserves Man and Biosphere de l’Unesco, etc) représentatives de la diversité des milieux naturels européens depuis  les écosystèmes arides d’Israël jusqu’à l’Arctique, en passant par les milieux marins, côtiers et montagnards, seront donc étudiés en détail durant le projet démarré en 2015 et prévu pour se terminer en 2019. Des indicateurs seront développés « à la carte » selon les sites et leurs problématiques, à l’issue d’une concertation entre chercheurs et gestionnaires, avant d’être déclinés sous forme d’outils destinés aux gestionnaires.

Le projet Ecopotential a donc essentiellement une visée de recherche et de transfert des connaissances acquises aux gestionnaires des espaces protégés, en particulier via des publications scientifiques.

SWOS, développer des outils pour un meilleur suivi des zones humides

Le projet SWOS se base également sur l’utilisation des mêmes données issues des outils d'observation de la Terre, mais en se concentrant sur les zones humides et leur bassin versant, selon une approche systémique intégrant les enjeux hydro-écologiques et de gestion dans la délimitation des sites. Prévu pour durer trois années (2015 – 2018) et doté d’un budget de 5 M€, il rassemble 13 partenaires européens dont six ONG, quatre entreprises privées et trois universités. Il a pour objectif le développement d’outils de suivi standardisés et opérationnels (portail web, logiciels open source) pour l'étude des zones humides, basés sur le développement de plusieurs indicateurs de suivi des zones humides appliqués de façon standardisée sur les 49 sites étudiés, afin d’en améliorer la gestion et pour une meilleure prise en compte de leur importance dans les décisions politiques.

La Camargue constitue l'unique site d’étude commun aux deux projets, en tant qu’une des zones humides les plus vastes de Méditerranée et présentant des enjeux forts de biodiversité et de conservation.

La Tour du Valat participe à ces deux projets en tant qu’institut de recherche bénéficiant d’une longue expertise sur les zones humides méditerranéennes, via notamment les travaux de l’Observatoire des zones humides méditerranéennes (OZHM).

Par ailleurs la Tour du Valat est directement responsable d’un « Work Package » du projet Ecopotential sur le transfert des acquis du projet entre scientifiques, décideurs et citoyens et, concernant le projet SWOS, du développement de certains outils de suivi (ex. les indicateurs issus des cartes), de la production cartographique pour certains sites-tests méditerranéens, ainsi que de la collaboration avec les divers utilisateurs locaux et nationaux ciblés pour ces sites (transfert des outils et des connaissances, formation et renforcement des capacités).

La réunion du mois de janvier, organisée à la demande de l’Union européenne, a permis de mener des discussions actives, ainsi que d’identifier plusieurs potentialités de collaborations futures. Cela concerne notamment des publications scientifiques ou des communications en commun.

Réunion des partenaires SWOS et Ecopotential en janvier 2017 à la Tour du Valat

Les partenaires des deux projets Ecopotential et SWOS travailleront donc durant les mois à venir à transformer ces pistes en collaborations concrètes, avec pour objectif d'aboutir à la publication d’une première publication commune d’ici fin 2017.

D’ores-et-déjà des bénéfices à court-terme peuvent ont pu être retirés de la réunion à la Tour du Valat en janvier :

  • Des échanges constructifs concernant l’application de la méthode de classification de l’occupation du sol par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à la fois pour les sites Ecopotential et les sites hors-UE de SWOS ;
  • La valorisation de données issues de la Camargue, en vue de développer un indice permettant de détecter la présence d’eau sous le couvert végétal, qui pourrait être potentiellement utilisé par les deux projets.

Contacts : Ilse Geijzendorfer (contact) et Brigitte Poulin (contact) pour le projet Ecopotential et Anis Guelmami (contact) pour le projet SWOS

Photos: 

Carte des sites Ecopotential
Carte des sites Ecopotential