Le partenariat, clé de voûte de notre action

Apporter des réponses réalistes aux enjeux en Méditerranée, promouvoir et mettre en œuvre des processus de gestion intégrée, mobiliser l’expertise la plus pertinente, financer les projets… Toutes ces actions exigent le développement de relations stratégiques avec diverses organisations. Aujourd’hui nos actions sont menées en synergie avec plus de 300 partenaires (centres de recherche, ONGs, organismes gouvernementaux ou supra-gouvernementaux, fondations) implantés sur l’ensemble du bassin méditerranéen. L’établissement de ces partenariats solides est une condition indispensable pour atteindre nos objectifs. Que l’ensemble de nos partenaires et nos mécènes soient ici remerciés.

Nos partenaires financiers

La Tour du Valat a noué des liens avec de nombreux partenaires financiers à différentes échelles géographiques. Parmi ceux-là citons

Partenaires internationaux

  • UNION EUROPÉENNE
  • CEPF- Fonds de Partenariat pour les Écosystèmes Critiques

Partenaires nationaux

  • Ministère de la Transition écologique et Solidaire et Dreal PACA
  • Ministère de l’Agriculture
  • Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse
  • Agence Française de la Biodiversité
  • Agence Française de Développement
  • ANRT – Association Nationale Recherche Technologie
  • CNRS – Centre national de la recherche scientifique

Partenaires territoriaux

  • Région PACA
  • Conseil Départemental Bouches-du-Rhône
  • Parc naturel régional de Camargue

Nos mécènes

Créée par Luc Hoffmann en 1994, la Fondation MAVA a pour mission de fédérer des partenariats solides afin de conserver la biodiversité pour les générations futures. La Tour du Valat fait partie des projets phares soutenus par la Fondation MAVA, et bénéficie à ce titre d’un large soutien.

AccorHotels est partenaire du Pôle-relais lagunes méditerranéennes depuis 2004 pour célébrer les Journées mondiales des zones humides et soutient la campagne de communication visant à promouvoir les animations en territoires lagunaires méditerranéens. Ses collaborateurs participent également chaque année à un chantier valorisant les zones humides.

Dans le cadre d’un appel à projet pour le financement de thèses de doctorat en lien avec la notion de « risque », l’AXA Research Fund a financé une thèse intitulée « Maladies infectieuses Žémergentes au sein des zones humides méditerranéennes dans le contexte des changements globaux »

Le Fonds de Dotation Axiome Mécénat a signé une convention de mécénat pour 5 ans afin de soutenir le Pôle-relais lagunes méditerranéennes dans ses missions de sensibilisation, en particulier autour des Journées mondiales zones humides et des Journées européennes du patrimoine.

La CEPAC poursuit son engagement à nos côtés en soutenant le financement d’un véhicule électrique, la création de parcelles d’agroforesterie sur le domaine du Petit Saint-Jean ainsi qu’un projet de démoustication alternative, sans recours aux substances insecticides.

Après l’enfouissement de lignes électriques traversant la Réserve Naturelle Régionale de la Tour du Valat, une convention a été conclue pour promouvoir ce type d’action et former les agents d’ENEDIS (ex. ERDF) à la biodiversité. Le programme flamants roses a été soutenu à travers le challenge “oxygène”.

La Fondation Daniel et Nina Carasso a soutenu la Fondation de la Tour du Valat, à travers l’appel à projet « Écosystèmes, Agriculture et Alimentation » de la Fondation de France,  pour notre projet de création d’un site vitrine en agroécologie sur le domaine du Petit Saint-Jean, en Camargue gardoise.

La Fondation de France soutient deux projets de recherches pluridisciplinaires de la Tour du Valat. L’un privilégie une approche sociale et humaine, prenant comme vecteur le Flamant rose pour développer un Système d’Information Géographique participatif. Le second projet, appliqué aux systèmes de productions agricoles, vise à développer un site vitrine en agroécologie sur le domaine du Petit Saint-Jean, en Camargue gardoise.

La Fondation du Patrimoine soutient un projet d’agroforesterie et agroécologie sur le domaine du Petit Saint-Jean, visant à développer un site vitrine en permaculture, à travers la plantation de haie fruitières et le creusement de mares, afin d’être un exemple pour l’agriculture de demain.

Fort des nombreux points communs entre la Fondation François Sommer et la Fondation Tour du Valat, un partenariat s’est noué visant à développer et promouvoir des modalités de chasse durable, ainsi qu’à entreprendre des actions scientifiques sur les espèces des zones humides.

La Fondation Gecina apporte son soutien au projet d’écologie de la santé Résifaune qui vise à mieux comprendre le rôle de la faune sauvage dans la circulation des bactéries antibiorésistantes en étudiant celles portées par les rongeurs et les goélands au sein de différents habitats en Camargue.

Le programme « Coup de pouce » de la Fondation Nature et Découvertes a accompagné un projet d’équipement de deux balises GPS sur des spatules blanches, en lien avec l’’école du hameau du Sambuc (commune d’Arles), afin de suivre leurs migrations jusqu’en Afrique subsaharienne.

Depuis la mise en place de l’Observatoire des Zones Humides Méditerranéennes, la Fondation Prince Albert II de Monaco aide la Tour du Valat à dresser l’état et les tendances des zones humides du bassin méditerranéen, en particulier à travers l’élaboration d’indicateurs sur les ressources en eau et la biodiversité.

Poursuivant un partenariat initié voilà dix ans, la Fondation Total a soutenu cette année notre programme de recherche sur les flamants roses, le suivi des goélands railleurs, un projet de modélisation du site des anciens salins de Camargue, le suivi de la biodiversité dans les marais, ainsi que l’Observatoire des Zones Humides Méditerranéennes.

Dans le cadre du développement d’un site vitrine en permaculture sur le domaine du Petit Saint-Jean centré autour de projets d’agroforesterie et d’agroécologie, la Fondation François Lemarchand nous soutient pour la refonte du réseau d’irrigation et le développement de culture de niche.

La Banque HSBC, soutien historique de l’initiative Earthwatch, qui permet à des particuliers de soutenir en s’impliquant des projets de recherche, s’est impliqué auprès de la Fondation Tour du Valat sur des opérations d’inventaires botaniques, d’une espèce rare, le Petit ail doré, et d’une espèce exotique invasive, le Faux-indigo.

Klorane Botanical Foundation et la Fondation Tour du Valat sont toutes deux l’œuvre de personnalités visionnaires engagées pour une relation apaisée entre l’Homme et la Nature, Pierre Fabre et Luc Hoffmann, qui se connaissaient et s’appréciaient. Les deux fondations ont le projet de collaborer sur la culture de Cakile maritime (plante médicinale) dans le cadre du projet agroécologique sur le domaine du Petit Saint-Jean.

Le groupe LyondellBasell, acteur local de la pétrochimie de l’étang de Berre et du golfe de Fos, fut un des premiers mécènes industriels de la Fondation Tour du Valat. Il a notamment soutenu le projet Flamants roses. Sa proximité géographique a aussi permis plusieurs « chantiers nature » d’éradication d’espèces invasives sur le domaine de la Tour du Valat.

La Fondation OAK, qui focalise son action sur des enjeux sociaux et environnementaux d’importance mondiale, a apporté un soutien au programme de la Tour du Valat à l’occasion de la disparition de Luc Hoffmann, en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle.

Dans l’objectif de la conservation d’une espèce végétale très rare, Lythrum thesioides, connue aujourd’hui sur seulement deux sites dans le Gard, un partenariat a été établi avec OC’VIA et SNCF pour le financement d’une thèse sur l’écologie de cette espèce. Antoine Gazaix, durant ses trois années de thèse mènera des expérimentations en conditions contrôlées et testera des méthodes de gestion afin de préconiser un certain nombre de recommandations. Ce projet s’inscrit dans le cadre de mesures d’accompagnement à la construction d’une voie TGV.

VINCI Autoroutes (réseau ASF- Autoroutes du Sud de la France) a signé en 2017 une convention de partenariat de 3 ans avec la Tour du Valat, visant à soutenir le Pôle-relais lagunes méditerranéennes. Ce partenariat s’inscrit dans un souhait commun de valorisation des milieux lagunaires de Méditerranée auprès des collaborateurs et des usagers des autoroutes, notamment via leur radio ou des expositions sur les aires d’autoroutes.


Dans le cadre d’un partenariat mondial le WWF est engagé auprès de Coca-Cola à travers son programme “Replenish”. Il s’agit ici de rendre aux communautés et à la nature, un volume d’eau équivalent à celui utilisé pour la production mondiale des boissons. Sur le territoire français, cet engagement s’est traduit par un mécénat entre Coca-Cola et le WWF-France pour un projet axé sur l’amélioration des échanges hydrauliques et biologiques sur le site des Étangs et Marais des Salins de Camargue, gérés conjointement par la Tour du Valat, le Conservatoire du Littoral, le Parc Naturel Régional de Camargue, et la Société Nationale de Protection de la Nature. La Tour du Valat coordonne les actions réalisées dans le cadre de ce projet, qui s’appuient sur la notice de gestion du site.